• Accueil
  • • S'exprimer •
  • • Perdu ? •
  • blogger

    jeudi 25 décembre 2014

    Cette année, sous mon sapin…


    Joyeux Noël ! Et oui, on est le 25 décembre, et c'est Noël.

    Bon, je ne suis pas là pour vous parler des cadeaux que j'ai eus pour Noël, mais plutôt des cadeaux livresques que j'ai eus pour Noël, et des cadeaux que je vous offre ! (car oui, je vous offre des cadeaux !)

    Niveau livres, j'avais demandé une chose, je l'ai eue, et je suis heureuse *o*

    Ouiiiiiii :D

    Enfin bref. Et vous ? Qu'est-ce que vous avez eu comme livres ?

    Passons maintenant à mes cadeaux pour vous, petits oursons :3

    Pour Noël, je vous offre…

    • Une chronique (génial comme cadeau, nan ?)

    • Un concours avec un livre à gagner !

    • La photo plus haut, pas de moi mais je la trouve trop choute :)

    • Le dernier passage du calendrier de l'Avent, c'est-à-dire l'épilogue de l'histoire, écrit par… *roulements de tambours* Emmanuel himself !
    Voili voilou !


    "Mais ce que Ginette n'avait pas prévu, c'était..."
    C'était...
    C'était...

    Cela était.
    C'est. Ce sera, ce serait.
    C'est serré. Ces taies.  Cet étai. Cet été serait l'été d'avoir...

    La plume de l'écrivain, (et son bras, et ses yeux et son cerveau, mais surtout sa plume) resta quelques instants suspendue au dessus du manuscrit. Le temps s'étira en une puis en une dizaine de gouttes d'encre qui maculèrent les dernières lignes de son histoire.
    L'écrivain chercha une respiration au plus profond de lui. Qui ne vint pas.
    Ça ne marchait plus, il était bloqué, l'inspiration s'était tarie quelque part entre Bouddha rose et canari à la chantilly.

    Sa main tremblait maintenant et son stylo continuait à se vider sur l'histoire qu'il ne parvenait pas à terminer.

    Sa seconde main vint chercher le stylo au bout de la première, définitivement bloquée par crampe de bras et crampe d'imagination.

    "Bon.
    J'élimine Saucisson. J'élimine Ginette. J'élimine les jets de salive gluante. J'élimine bisounous, canari, et les bouddhas roses, les nickels, les Noël.
    Par contre, le dragon... Je pense pouvoir en faire quelque chose."

    Il fit quelques pas. Ouvrit le frigo. Se servit une part de tarte au citron, malgré le saucisson du déjeuner midi, et qu'il avait décidément du mal à digérer. Le vieil homme alla ensuite couper du bois. Il mit quelques brindilles au feu, et construisit une jolie maison Iquéa avec le reste.
    Puis, il trouva femme. Fit enfants. Voyagea ici, travailla là. S'acheta voiture, chats, chiens et et machine à gougueule.
    Après 20 ans d'un tel régime, assez vieux mais pas suffisamment pour pouvoir rétamer régulièrement ses enfants à "Kill The MotherF... Of Your Brain Zombie", il reprit son clavier car la plume avait séché voire rouillé.

    "Yo", s'exclama t-il plein d'un entrain snoopdoggien.
    Et d'un seul jet, écrivit les lignes suivantes :
    "Au fond d'un trou vivait un dragon. Non pas un trou immonde, sale et humide, rempli de bouts de bisounours et d'Emmanuel, ni encore un trou sec, dénudé, sablonneux, sans rien pour s'asseoir ni pour se nourrir : c'était un trou de dragon, d¹où un certain confort..."

    Sans le savoir, Jierher Tolkloun écrivait là les premières lignes d'un petit roman, qui, des années plus tard devint le livre de chevet de toute une génération sous le nom de Smaulbo le Dragon (à noter qu'en 2014, l'œuvre fut portée moyennement au cinéma par Pierre Fils-de-Jacques, à qui on devait déjà l'immense trilogie du "Vicomte des Bracelets Montres" et le non moins immense "Ping Pong", l'histoire de cette étrange raquette géante trouvée sur une île préhistorique mais nous quittons là le domaine de
    l'étude Tolklounienne alors mettons là une parenthèse finale à cette parenthèse)".
    Par la suite, Jierher Tolkloun entra en contact avec le bassiste d'un groupe de néo death grunge metal nommé..."

    *to be continued… un jour peut-être ;)*

    • Et puis, je vous offre… Euuuuuh… PLEIN DE GROS BISOUS     ET PLEIN DE CŒURS    ET PLEIN DE BONHEUR   VIVE NOËL !   






    2 commentaires:

    1. La face cachée de Margot et génial !
      Joyeux Nowel en retard... ^^

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Oui, j'ai hâte de le lire ! Joyeux Nouwel :D

        Supprimer

    Vos commentaires font vivre mon blog, alors n'hésitez pas !