• Accueil
  • • S'exprimer •
  • • Perdu ? •
  • blogger

    mercredi 26 novembre 2014

    Dis-moi qu'il y a un ouragan — Fabrice Émont

    Un immense pardon pour ma longue absence, j'étais censée poster le Bilan Lecture #1 mais je ne l'ai pas fait pour la simple et mauvaise raison que je l'ai écris, mais que j'ai oublié de le poster >< Il arrive donc demain ! Pour me faire pardonner, un assez longue chronique, plus un poème (pas de moi !) pour accompagner :)



    Résumé

    Nouvelle au lycée Camille-Claudel, Léa, quinze ans, se sent un peu perdue. Mais pour le cours d'art visuel, des groupes se constituent. Chacun doit réaliser un court métrage avec son portable. Léa, la sauvage au grand cœur, se retrouve ainsi avec les parias de la classe :  Moussa, le Black zen protecteur qui lui a parlé en premier, Quentin, un grand maigre aux allures de vampire, Pauline, qui devient si belle quand elle chante, et Jennifer, la bombe qui se croit mieux que tout le monde et hypnotise tous les mecs, à commencer par Quentin...
    A sa façon, Léa, avec sa franchise, sa soif de justice et son envie d'aider les autres, va bouleverser la vie de chacun et trouver enfin celui à qui elle pourra confier son secret.

    Mon avis

    Ce livre, je l’ai découvert sur le blog de Vavi qui en a fait une longue critique bien plus construite que ce qui va suivre, et que je vous invite à aller lire ^^
    Quoiqu’il en soit, rien que le résumé de ce livre m’avait tellement donné envie que je n’ai pas hésité de l’acheter quand je l’ai vu à la fnac :)

    Bref.
    Je ne sais pas par où commencer.
    Alors oui, le titre peut porter à confusion, et décevoir. On lit le titre, et on peut s’attendre, je cite les mots de Vavi qui l’a si justement dit, à « quelque chose d’épique, de lyrique, une véritable tornade ». Car oui, ce titre, ce titre si magnifique qui m’a donné tant envie de le lire, qui semble cacher un livre magnifique, troublant, sublime, empli de poésie, qui arriverait presque à la hauteur de Nos Étoiles Contraires.
    Je ne dis pas que ce livre ne l’est pas. Bien sûr, il n’est pas comparable à Nos Étoiles Contraires, mais oui, il est magnifique, troublant, sublime, empli de poésie, seulement d’une autre façon.
    Alors oui, ça surprend, même si moi je n’ai pas été si surprise, car j’avais lu la chronique de Vavi et la première page avant. Parce que dès le début, dès la première phrase, l’auteur nous alerte, nous prévient du type de livre que ce sera. Peut-être pour réparer le malentendu que crée son titre ?

    En tous cas, ce livre, c’est un type différent de livres, et un type que j’affectionne particulièrement, au même titre que le type d’un autre livre totalement différent comme « Je veux vivre ».
    Je dis « type », mais ce n’est peut-être pas le bon mot. Je dirai plutôt… le ton.

    Le ton de ce livre est familier, simple, touchant. Et pas poignant, complexe, sublime. J’ai du mal à l’expliquer, mais il est sublime… d’une autre façon.

    Tout ça pour dire que le ton employé peut choquer, mais personnellement il m’a beaucoup plu, car c’est ce qui rend beaucoup de livres touchants. Le fait que l’on soit complètement immergés dans l’esprit et dans la vie du personnage principal, je trouve ça assez génial.

    J’ai adoré le thème abordé. L’idée du court-métrage est super intéressante, et c’est génial de les voir se démener pour tenir un scénario correct. Mais sous « alibi » de ce court-métrage, l’auteur explore d’autres valeurs, l’amitié, la jalousie, l’amour. Ça fait un peu cliché de dire ça mais j’ai vraiment adoré cette facette du livre. L’auteur traite d’énormément de sujets, qui sont tous reliés à la vie quotidienne. C’est magnifique, j’ai l’impression que c’est comme si l’on avait fait une expérience, comme si l’on avait pioché au hasard cinq personnes de cinq milieux différents et qu’on leur demandait de devenir amis.

    Quand j’ai de grandes attentes ou que l’on me dit du bien sur un livre, contrairement à d’autres, j’ai du mal à être déçue, donc mon avis n’est peut-être pas objectif. Mais j’ai trouvé ce livre magnifique, sublime, touchant, une véritable ode à l’amitié, au passé difficile, à l’amour. Je me suis tout de suite identifiée dans Léa même si nous n’avons aucun point commun, et je la trouve incroyablement touchante.

    Je ne sais pas quoi dire d’autre. J’ai adoré. C’est tout. Waw *-*

    Références

    Éditeur : GallimardJeunesse
    Date de parution : 13 février 2014
    Nombre de pages : 272
    Langue originale : français

    Prix : 10, 90 €

    Un poème…

    Voilà, ce poème a été écrit par La Patate Blonde, et je lui ai demandé son accord pour le publier ici, car il a le même nom que le livre que je viens de chroniquer, et je le trouve sublime *-* Enjoy :)

    Dis-moi qu'il y a un ouragan

    Dis-moi qu'il y a un ouragan
    Dans le ciel bleu et profond
    Une tempête de sentiments
    Une tornade ou un typhon

    Dis-moi qu'il y a un espoir
    Si minime si dérisoire
    De retrouver avec toi
    Ce que j'ai perdu autrefois

    Dis-moi qu'il y a de l'amitié
    De la tendresse pas de pitié
    Dans ce regard plein de mystère
    Dans ce regard d'un bleu si clair

    Dis-moi qu'il y a un avenir
    À nos chansons à nos désirs
    Que l'on avait à cette époque
    Des sentiments bien réciproques

    Dis-moi qu'on peut recommencer
    À se trouver se rencontrer
    Dis moi qu'on peut recommencer
    À se parler et à s'aimer



    1 commentaire:

    1. Oh, je suis super contente que tu l'aies lu... Et qu'il t'ait plu ! :)

      RépondreSupprimer

    Vos commentaires font vivre mon blog, alors n'hésitez pas !