• Accueil
  • • S'exprimer •
  • • Perdu ? •
  • blogger

    mardi 27 mai 2014

    Combat intérieur

    Hello !! Vraiment désolée de ma longue absence, en ce moment j'ai pleiiiin de choses à faire, mais j'ai bientôt tout fini ! Promis, dès jeudi, je reviens en force, je rattrape tout, je donne les résultats des stands fermés et j'en ouvre de nouveaux !! :D
    En attendant, un petit texte écrit à l'occasion du concours de Louvelo, sur le thème "combat" ! Je suis plutôt fière de l'idée, un peu moins de l'écriture. Bref, le voilà, n'hésitez pas à commenter :)

    "J’ai tué quelqu’un. J’ai tué quelqu’un.
    Je contemple mes mains tachées de sang et le cadavre à mes pieds, tout en répétant cette phrase en boucle dans ma tête.
    J’ai tué quelqu’un.
    Tué. Ce mot me frappe comme un coup de couteau. La culpabilité m’envahit. Je tombe à terre et commence à pleurer, désespéré.

    Non. Je ne dois pas pleurer. Cet homme méritait la mort. Et je la lui ai donnée avec plaisir. Je me remémore le sentiment que j’ai ressenti quand j’ai enfoncé un couteau dans son cœur. De la satisfaction.

    Mais c’était un innocent ! Il n’avait fait de mal à personne ! Il avait encore de longues années à vivre. Et moi, je lui ai tout enlevé. Pourquoi ai-je fait cela ?

    Parce que j’en avais envie. Je voulais faire souffrir quelqu’un. Je voulais l’entendre gémir en demandant ma pitié, je voulais voir la lueur de désespoir qui luirait dans ses yeux quand il verrait la Mort face à lui. Je voulais tuer. Tuer.

    Mais qu’ai-je fait ? J’ai tué quelqu’un. J’ai ôté la vie à quelqu’un. Je m’en voudrais toute ma vie.
    Autant en finir maintenant.

    Mais qu’est-ce que je raconte ? Je ne veux pas mourir. Je ne peux pas me tuer. Je mérite de vivre pour tuer davantage !

    Non ! Je ne dois pas laisser ma partie maléfique s’emparer de mon corps ! Je n’ai qu’une seule chose à faire.
    J’empoigne un couteau.

    Mais je dois vivre ! Je dois faire souffrir !
    Je repose l’arme sur la table.

    C’est la seule solution ! Un seul geste, et tout sera fini…
    Je reprends le couteau et le dresse au dessus de ma tête.

    Puis je me fige.

    Sur le mur, à la peinture rouge sang, est tracé un mot. Un mot empli de sens.


    Schizophrène."

    5 commentaires:

    1. Waaaaa...
      J'aime vraiment beaucoup !! C'est magnifique !
      L'idée est vraiment géniale *.* ...

      Tu vas peut être me pendre pour une inculte mais... Ça veut dire quoi "Schizophrène" (vive le copié collé ^^)

      Enfin bref..
      Bravo et merci pour ce superbe texte ♥

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Je ne m'y connais pas du tout, si ça se trouve je dis une bêtise, mais schizophrène je pense que c'est quand tu as plusieurs personnalités ! Comme Gollum ^^

        Supprimer
    2. Encore un super texte! Les phrases s'enchaînent vite, elles sont courtes, acérées et on lit tout d'une traite! Vraiment tu peux être aussi fière de ton idée que de ton écriture! ;)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci, ça me fait super plaisir que tu commentes :)

        Supprimer

    Vos commentaires font vivre mon blog, alors n'hésitez pas !